Ferrari gagne 23,5 millions de dollars lors d’une vente aux enchères

Ferrari gagne 23,5 millions de dollars lors d’une vente aux enchères

GT & Sport Cars

Une magnifique250 GT California Spider de 1959 s’est vendue pour 7,7 millions

Maranello, le 20 janvier 2015

Les enchères de la salle des ventes Gooding & Company de Scottsdale ont dépassé toutes les attentes : les 17 Ferrari proposées ont été adjugées pour un total de 23,5 millions de dollars, dont plus de 17 millions pour 5 modèles d’exception. La Ferrari 250 GT LWB California Spider de 1959, produite en seulement 50 exemplaires, s’est taillé la part du lion. Ce modèle, numéroté 1425 GT et mis aux enchères pour la première en 1969, a été adjugée pour 7,7 millions de dollars.

4 pièces inestimables. Une 400 Superamerica Series I Coupé Aerodinamico incroyablement rare a été adjugée pour 4,07 millions de dollars. Construite en 1962, elle n’a été produite qu’en 7 exemplaires et a été restaurée avec soin, conformément aux spécifications d’origine. Elle est ainsi certifiée Ferrari Classiche Division. Une 330 GTS de 1968, produite en 99 exemplaires, a atteint le troisième prix le plus élevé de la vente, quelque 2,42 millions de dollars. Une 250 GT Lusso de 1963, qui marque un jalon dans l’histoire des sportives, a atteint 1,9 million de dollars, alors qu’une 275 GTS de 1966 est partie pour 1,6 million (seuls 200 exemplaires ont été construits).

 

 

 

Les autres modèles. Les 12 voitures restantes de la marque au cheval cabré ont été adjugées pour un total de 6 millions de dollars à Fashion Square, Scottsdale. Elles incluaient notamment une 330 GTC de 1967 vendue pour 907 000 dollars, une 365 GTB/4 Daytona de 1973, modèle ayant remporté la légendaire course américaine à trois reprises, a été vendue pour un peu moins de 700 000 dollars, alors que la Formule 1 641/2 de 1990 est partie pour presque un million de dollars. Ce dernier modèle a en fait été piloté par l’Anglais Nigel Mansell dans la deuxième partie de la saison. C’est à son volant qu’il a remporté le controversé Grand Prix du Portugal et qu’il a pu monter sur le podium en Espagne et en Australie. Un véritable bijou de la Formule 1.