Ferrari occupe le devant de la scène à la Villa Erba

Ferrari occupe le devant de la scène à la Villa Erba

GT & Sport Cars

17 voitures de la marque au cheval cabré construites après 1950 vont être mises aux enchères

Maranello, le 18 mai – La tension monte à l’approche de la vente aux enchères Sotheby’s et RM Auctions qui se tiendra dans la magnifique Villa Erba, bâtie sur les rives du Lac de Côme. L’événement est organisé parallèlement au Concours d’Élégance de la Villa d’Este, qui figure chaque année en bonne place dans l’agenda des collectionneurs et fans de Ferrari.

Les gros lots. 40 voitures figurent au catalogue de la vente du 23 mai, dont 17 Ferrari, qui devraient pour certaines être adjugées pour des sommes époustouflantes. Ainsi, la 250 GT SWB Berlinetta Competizione de 1960 va à coup sûr atteindre des sommets. Tout d’abord vendue à un Florentin, elle est ensuite passée entre les mains d’un Californien, puis d’un Japonais, avant de revenir aux États-Unis. Elle a remporté diverses épreuves de régularité entre les mains de Jackie Oliver, pilote de Formule 1 et fondateur de l’écurie Arrows. La magnifique 250 GT SWB California Spider de 1961 devrait quant à elle être adjugée entre 11 et 13 millions. Elle fait son retour au Lac de Côme, où elle a remporté le Concours d’Élégance en 2013, après avoir été restaurée par Ferrari Classiche. Ce modèle de 1961 est l’un des 16 exemplaires dont les phares ne sont pas carénés. Il y a quelques mois, il était présenté au Musée Ferrari de Maranello dans le cadre de l’exposition California Dreaming.

 


Vainqueur du Pergusa. La Ferrari 212 Export Barchetta de 1952, à la carrière sportive exceptionnelle, devrait atteindre au moins 6 millions d’euros. Achetée par le Sicilien Luigi Bordonaro di Chiaramonte spécifiquement pour la compétition, elle a triomphé dans sa première course, la course de côte de Monte Pellegrino de 1952, qu’elle a remportée deux nouvelles fois par la suite. En août de la même année, Bordonaro a également remporté le Circuito della Cravatta à Pergusa, puis la Corsa dei Templi près d’Agrigento, ainsi que plusieurs courses de côte, notamment la Coppa Nissena, qui reste la première manche du championnat italien de course de côte. En 1955, elle a été vendue au Suisse Edouard Margairaz, qui a remporté la Course de côte de Verbois. Elle a ensuite été achetée par un Californien qui en a fait un modèle de collection et d’exposition. Elle a d’ailleurs remporté un grand nombre de prix aux États-Unis. Une 195 Inter Berlinetta de 1950, une 250 GT Cabriolet Serie II de 1960, une 250 GT/L Berlinetta “Lusso” de 1963, une 288 GTO de 1985 et une F50 de 1996 devraient également être adjugées plus d’un million d’euros.

Les autres modèles. Parmi les neuf autres stars Ferrari des enchères se tenant à la Villa Erba le 23 mai, on trouvera également une 365 GTB/4 Daytona Berlinetta, modèle de référence des designers pendant près de 10 ans, une F40 de 1991 et une Enzo de 2002.