Finali Mondiali – Ferrari Challenge Europe: Di Amato, Perez Companc et Bianchi sont champions d’Europe

Finali Mondiali – Ferrari Challenge Europe: Di Amato, Perez Companc et Bianchi sont champions d’Europe

GT & Sport Cars

Abu Dhabi, 4 décembre 2014

Les résultats du Ferrari Challenge Europe sont déjà connus bien qu’il reste encore une course. Daniele Di Amato, Ezequiel Perez Companc et Massimiliano Bianchi ont respectivement remporté la première place du Trofeo Pirelli Pro, du Trofeo Pirelli Am et de la Coppa Shell. Leurs victoires ont conclu une course pleine de suspens. Réunis dans un mouchoir de poche, de nombreux concurrents ont tenté des dépassements audacieux qui n’ont malheureusement pas tous réussi et ont provoqué quelques accidents.

Avec près de 44 Ferrari 458 Challenge sur la grille de départ, l’action n’a pas tardé à se mettre en place. En effet, dès le deuxième tour, Dario Caso (Rossocorsa-Pellin Racing) a dû déclarer forfait après une collision avec une autre voiture. Son départ a permis à Daniele Di Amato d’assurer sa troisième place sans se montrer agressif, et ainsi de remporter le titre.

À la première position, nous avons retrouvé l’invincible Philip Baron (Rossocorsa,) qui, après un départ en pole position, a signé le meilleur temps au tour dès son deuxième tour, loin devant son coéquipier Costantino Bertuzzi, avec lequel il a creusé l’écart de 9/10e de seconde à chaque tour. Baron a terminé la course 10 secondes avant Bertuzzi et environ 15 secondes avant Di Amato (Motor Piacenza.)

Massimiliano Bianchi (Kessel Racing) a survolé la course en dépassant le meneur Ernesto Prinoth. Après quelques tours, il a assuré son titre en raison d’une erreur de Fons Scheltema qui a coûté quelques places à ce dernier. Sur le podium, cet Italien originaire de Rome n’a pas pu retenir quelques larmes de joie. Scheltema (Kessel Racing,) s’est consolé avec le prix Coppa Gentlemen.

Le titre Pirelli Am a été attribué à un pilote faisant preuve d’une régularité remarquable : Ezequiel Perez Companc (Motor Piacenza). L’argentin n’a obtenu que deux victoires, mais est parvenu à se hisser sur le podium à huit reprises cette saison. Il a ainsi décroché la deuxième place derrière Tommaso Rocca (Rossocorsa) et a obtenu suffisamment de points pour être hors de portée de son adversaire le plus proche, Alessandro Vezzoni (Rossocorsa-Pellin Racing,) qui a terminé troisième. Dans cette catégorie, Rocca a dépassé David Gostner, qui menait jusque-là la course.