Joe Bastianich et son rêve de Ferrari

Joe Bastianich et son rêve de Ferrari

GT & Sport Cars

Le chef, chanteur de rock et présentateur de Top Gear Italie visite Maranello

Maranello, le 4 décembre – Ce fut une visite éclair (et pas sa première), mais Joe Bastianich tenait à poser le pied dans le lieu qui hantait ses rêves d’enfant. Chef cuisinier, personnalité de la télévision, chanteur de rock et, à partir de l’été prochain, présentateur de la version italienne de Top Gear, la célébrité a profité d’une pause pendant ses enregistrements pour se rendre à Maranello.
Il s’est d’abord arrêté à la ligne d’assemblage des modèles 8 et 12 cylindres, où il a fièrement pris quelques selfies avec les employés de Ferrari, qui l’ont bien entendu immédiatement reconnu. Il s’est ensuite attardé dans le département Classiche, avant de terminer sa visite par une démonstration de la nouvelle F12tdf.

 


« J’ai grandi en Italie et aux États-Unis », nous a-t-il raconté. « Quand j’étais enfant, mon plus grand rêve, c’était d’avoir une Ferrari. J’avais un poster d’une Testarossa sur le mur de ma chambre et à chaque fois que je prenais l’avion pour les États-Unis, j’achetais un nouveau modèle réduit à l’aéroport de Rome. La première Ferrari dont je me souviens, c’est la 456 de mon voisin. J’en ai acheté une dès que j’en ai eu les moyens. J’en ai ensuite eu d’autres, dont une 550 Maranello et une 612. Puis, je suis devenu accro. Je suis particulièrement fier de ma 330 de 1963, la même que John Lennon ! »
Et en ce qui concerne la gamme actuelle ? « Impossible de rester de marbre devant la LaFerrari ou cette F12tdf, qui reste notamment très fidèle à l’histoire de la marque au cheval cabré. »