La 290 MM remporte le concours d’élégance d’Amelia Island

La 290 MM remporte le concours d’élégance d’Amelia Island

GT & Sport Cars

Débuts en fanfare pour la voiture restaurée par le département Classiche en 2014

Maranello, le 20 mars – La Ferrari 290 MM restaurée par le département Classiche à la fin de l’année dernière a signé un retour triomphant en compétition en remportant le prix « The Chairman’s Choice Trophy for the Car Found Most Appealing by the Chairman » du concours d’élégance d’Amelia Island. Cerise sur le gâteau, l’attribution de ce prix a été validée par le président honoraire Sir Stirling Moss, qui a lui-même gagné deux courses pour l’écurie Temple Buell au volant de la 290 MM lors de quatrième semaine de la vitesse des Bahamas à Nassau en 1957.

À l’origine, la 860 Monza. Construite en 1956 pour concourir dans la catégorie Sport-Prototypes, la 290 MM est en réalité née sous le nom de 860 Monza. Elle est alignée pour sa première course aux Mille Miglia, qu’elle dispute en tant que véhicule officiel. Elle termine deuxième au classement général grâce au talent de l’équipage britannique formé par Peter Collins et Louis Klementaski. La même année, elle prend la deuxième place à la Coppa d’Oro delle Dolomiti avec Olivier Gendebien et Jacques Washer, la troisième place à la Targa Florio avec Hans Herrmann et Olivier Gendebien et à Aosta-Gran San Bernardo avec le pilote italien Umberto Maglioli à son volant.

La transformation. Fin 1956, Enzo Ferrari décide de remplacer le moteur 4 cylindres par un 12 cylindres et le véhicule est rebaptisé 290 MM. La 290 MM fait ses débuts sous son nouveau nom à la Buenos Aires 1000 Kilometres au mois de janvier, où Wolfgang Von Trips, Peter Collins et Eugenio Castellotti la hissent à la troisième place. 11 mois plus tard, Stirling Moss remporte à son volant ses deux victoires aux Bahamas. L’immense Dan Gurney termine deuxième à Watkins Glen l’année suivante. La 290 MM poursuit la compétition jusqu’en 1961. Des années plus tard, elle entame une nouvelle carrière dans les courses de voitures classiques et les concours d’élégance. Elle subit d’importantes modifications après un accident, mais son nouveau propriétaire décide de la confier au département Classiche, qui procède à une restauration radicale pour lui redonner ses formes d’origine.

Ferrari 290 MM