Conseil d’administration de Ferrari: un premier semestre record

Conseil d’administration de Ferrari: un premier semestre record

Compagnie

Croissance : tous les indicateurs sont dans le vert

Maranello, le 11 septembre 2014

– Le conseil d’administration de Ferrari S.p.A. s’est réuni  aujourd’hui sous la direction de Luca di Montezemolo pour étudier les résultats financiers du  premier semestre 2014.

Les chiffres montrent une croissance de tous les indicateurs malgré une réduction planifiée du  nombre de voitures livrées.

Le 30 juin dernier, Ferrari a enregistré un chiffre d’affaires de 1 348,6 millions d’euros (+14,5 %) et son bénéfice commercial a atteint 185 millions d’euros (+5,2 %), ces deux chiffres du premier semestre étant absolument sans précédent dans l’histoire de Ferrari.

Le bénéfice net a lui aussi fait un bond de presque 10 % pour atteindre 127,6 millions d’euros.

L’entreprise a également établi un nouveau record pour sa Trésorerie industrielle nette qui s’élevait à 1 594 millions d’euros à la fin du mois de juin bien que les investissements produits restent élevés, tandis que le flux de trésorerie net du premier semestre s’élevait à 236 millions d’euros.

Un total de 3 631 voitures homologuées a été livré, soit 3,6 % de moins qu’au cours de la même période en 2013.

Il convient de noter que toute comparaison avec le premier semestre 2013 doit prendre en compte le fait que la Ferrari California a été retirée de la production et que les livraisons de la nouvelle California T n’ont commencé que cet été. À cela s’est ajoutée la décision stratégique, prise en mai 2013, de réduire la production. Cependant, une augmentation de 5% des livraisons est attendue pour la fin de l’année.

En Europe, la Grande-Bretagne reste notre marché le plus étendu, avec un total de 408 voitures livrées, soit 7 de moins qu’au premier semestre 2013. Il est à noter que, comme au cours du premier trimestre 2014, les livraisons à destination de l’Italie ont augmenté après plusieurs années de diminution : +13 % avec un total de 131 voitures expédiées à leurs propriétaires. Toutefois, le marché intérieur reste marginal, comptant pour un peu plus de 3 % du volume total seulement.

En Extrême-Orient, Ferrari a enregistré une croissance à deux chiffres au Japon (+13 %, 195 voitures) tandis que l’Australie a réalisé une croissance de 7,7 % avec 56 voitures livrées. La Chine élargie subit, cependant, les effets de la réduction contrôlée des livraisons à destination de Hong Kong et de la République Populaire de Chine, où ont été expédiées 285 voitures au total, contre 344 au premier semestre 2013.

Les résultats aux États-Unis se sont, eux aussi, révélés excellents, enregistrant une très forte croissance : 1 062 voitures (+13 %) 2014 est, par ailleurs, une année particulière puisque nous célébrons le 60ème anniversaire de la vente de la première Ferrari dans le pays.

« Chez Ferrari, nous ressentons une grande satisfaction face à ces résultats financiers record, malgré la décision de réduire notre production de voitures. Je suis convaincu que, d’ici quelques mois, nous pourrons célébrer la fin d’une année vraiment extraordinaire marquée par l’augmentation de nos ventes de plusieurs points de pourcentage tout en évitant des listes d’attente d’une longueur excessive », a déclaré Luca di Montezemolo, ajoutant : « Pour fêter la 60 ème année de Ferrari aux États-Unis, nous avons développé une voiture spéciale que nous construirons à 10 exemplaires, en plus de planifier à Los Angeles un événement important qui rassemblera tous nos clients et collectionneurs américains, et une initiative caritative »

Les chiffres des activités du secteur brand de l’entreprise (licences, vente au détail, e-commerce) restent eux aussi positifs. Dans le secteur de la vente au détail, nous mettons rapidement en place notre nouvelle stratégie consistant à prendre en charge la gestion directe des boutiques Ferrari dans quelques-unes des plus importantes villes du monde. Le bien-fondé de cette décision a déjà été confirmé par une augmentation de 7 % des recettes dans les boutiques gérées directement au premier semestre, en tête desquelles figure la boutique Ferrari de Maranello enregistrant un chiffre supérieur à 14 %.

Sur le plan des licences, le premier semestre 2014 a également vu la signature d’accords confirmant le début de la construction, l’an prochain, de Ferrari Land, un parc d’attractions tout près de Barcelone, et le lancement de notre première collection de lunettes de soleil Oakley.

Nos activités en ligne se portent elles aussi très bien : la page Facebook de Ferrari a dépassé la barre des 15 millions de fans et nous avons lancé notre site dédié à la Scuderia en Chine. Les réseaux sociaux ont eux aussi continué à fournir un aperçu exceptionnel du monde de Ferrari au premier semestre 2014 et près de 900 000 personnes nous suivent maintenant sur Twitter.