Histoire de Ferrari

Petit retour
en arrière

L’histoire de la société débute officiellement en 1947, lorsque la première Ferrari sort de l’usine historique de la Via Abetone Inferiore, à Maranello. Ce modèle, la 125 S, incarne la passion et la détermination du fondateur de la société.

Enzo Ferrari est né à Modène le 18 février 1898 et s’est éteint le 14 août 1988. Il a consacré sa vie entière à la conception et à la construction de voitures de sport et, bien sûr, à la compétition automobile. Devenu pilote officiel pour Alfa Romeo en 1924, il fonde la Scuderia Ferrari moins de cinq ans plus tard, Viale Trento Trieste à Modène. À sa création, l’écurie permet à des « gentlemen drivers » de se mesurer aux volants de leurs propres voitures.

En 1938, Enzo Ferrari est nommé à la tête d’Alfa Corse, mais il démissionne en 1939 pour fonder sa propre société, Auto Avio Costruzioni, installée dans les anciens bâtiments de la Scuderia.

En savoir plus

La nouvelle société produit la 815 spider, dotée d’un moteur 8 cylindres de 1 500 cm3, dont deux exemplaires sont construits pour la course des Mille Miglia en 1940.

Toutes les activités liées à la course automobile sont toutefois interrompues lors de la Seconde Guerre Mondiale et, à la fin de l’année 1943, Auto Avio Costruzioni s’installe à Maranello. À la fin de la guerre, Ferrari conçoit et construit la 125 S, dotée d’un moteur 12 cylindres de 1 500 cm3, pilotée pour la première fois par Franco Cortese sur le circuit de Plaisance, le 11 mai 1947.

Le 25 mai de cette même année, elle remporte le Grand Prix de Rome sur le circuit des Thermes de Caracalla. Depuis ce jour fatidique, Ferrari a récolté plus de 5 000 victoires sur routes et circuits à travers le monde, devenant ainsi une légende moderne. En 1969, pour faire face aux demandes croissantes du marché, Enzo Ferrari cède au Groupe Fiat 50% de ses actions, pourcentage passant à 90% en 1988.


En 1991, Luca di Montezemolo est nommé président et le restera jusqu’en octobre 2014, lorsqu’au sommet de l’entreprise arrive Sergio Marchionne, qui recouvre également en ce moment le rôle de directeur général. Sous sa direction, Ferrari est cotée d’abord à la Bourse de New York en octobre  2015 puis à celle de Milan en janvier 2016  et devient Société indépendante.

À ce jour, les succès sportifs les plus significatifs obtenus par Ferrari sont les suivants : 15 Championnats du Monde Pilotes F1, 16 Championnats du Monde Constructeurs F1, 14 Championnats du Monde des voitures de Sport, 9 succès aux 24 Heures du Mans, 8 aux Mille Miglia, 7 à la Targa Florio et 226 victoires en Grand Prix F1.


Le symbole légendaire de Ferrari est riche d’histoire. C’est un pilote décoré de la Première Guerre Mondiale, Francesco Baracca, qui le peint en premier sur le fuselage de son avion.

À la fin de la guerre, les parents de Baracca autorisent Enzo Ferrari à utiliser le symbole du « Cavallino Rampante » (Cheval cabré). Enzo Ferrari l’adopte en tant que logo de la Scuderia, en le plaçant sur un écusson jaune, en l’honneur de sa ville natale de Modène, et en le surmontant du drapeau tricolore italien.

Quant au rouge classique de Ferrari, il s’agit simplement de la couleur qui était attribuée par la Fédération Internationale Automobile aux voitures italiennes de grand prix au début du siècle dernier.

“Mes moteurs 
ont une âme

Enzo Ferrari est né à Modène le 18 février 1898 et s’est éteint le 14 août 1988. Il a consacré sa vie entière à la conception et à la construction de voitures de sport et, bien sûr, à la compétition automobile.

Ferrari a récolté plus de 5 000 victoires sur routes et circuits à travers le monde, devenant ainsi une légende moderne. Pour répondre à une demande grandissante, Enzo Ferrari vend en 1969 50 % du capital de la société au Groupe Fiat ; en 1988, ce chiffre monte à 90 %.

Découvrez-en davantage sur la vie légendaire de notre fondateur.