durabilité

Les efforts que Ferrari a déployés en matière de durabilité portent leurs fruits dans le cadre du programme de réduction des émissions polluantes, grâce à l’amélioration de l’efficacité des véhicules eux-mêmes et du procédé de production et grâce au projet Formula Uomo lancé au début des années 90 par le Président Luca di Montezemolo.

Ce programme implique de placer le personnel au centre des activités de la société. Le concept de durabilité environnementale, synonyme de responsabilité vis-à-vis de la communauté du campus de Maranello et de ses employés, est donc étroitement lié à la qualité et à la sécurité de l’environnement de travail, une formule sans égale dans le monde.

Uniqueness - Sustainability
Uniqueness - Sustainability

Efficacité énergétique totale

Ferrari investit massivement dans le secteur stratégique de l’environnement depuis 2001, année où elle a reçu la certification ISO 14001, qui a été reconduite en 2010. La société a également bénéficié d’une autorisation environnementale intégrée en 2007 et a commencé en 2008 à produire de l’énergie avec l’installation des premiers panneaux solaires sur le bâtiment d’usinage. Le plus gros site de production d’énergie d’Italie a été mis en service en 2009 pour produire de l’électricité et de l’eau chaude/froide à partir de gaz naturel. Les bureaux de la soufflerie ont ensuite été équipés de panneaux solaires en 2011. Ferrari a relié toutes ses installations à ce système et produit désormais toute l’énergie qu’elle consomme, tout en réduisant de 42,1 % les émissions de CO2 et de 66 % les émissions de matières à particules. La société a ainsi atteint les objectifs de Kyoto bien avant les délais fixés, en faisant même deux fois mieux que les critères définis pour l’Europe. Le projet énergétique fait partie intégrante du projet Formula Uomo, qui vise à placer le personnel et ses besoins et capacités au cœur des activités de la société.

En ce qui concerne les véhicules actuels, Ferrari s’est fixé en 2007 pour objectif de réduire de 40 % la consommation d’énergie et les émissions polluantes à l’horizon fin 2012, en suivant une feuille de route pour l’amélioration de l’efficacité énergétique (augmentation de l’énergie produite) et du véhicule dans son ensemble (réduction de ses besoins énergétiques). Lorsque ces objectifs ont été atteints dans des conditions d’utilisation réelles des véhicules par leurs propriétaires, les ingénieurs de Maranello n’ont pas pour autant mis fin à leurs travaux de recherche dans ce domaine, et la première Ferrari hybride a vu le jour début 2013.

Un nouveau four à gaz a été mis en place pour la production des principaux composants du moteur (culasses, cache-culasses, carters de moteur, carters d’huile) par fusion d’aluminium. Le four permet non seulement de garantir une qualité de fabrication toujours plus élevée, mais également de réduire de 70 % la consommation d’énergie tout en augmentant la capacité de fusion à 1 500 kg/h.

De plus, grâce à l’automatisation de la procédure de charge/décharge, la nouvelle installation a considérablement augmenté les niveaux de sécurité des employés, qui ne sont plus exposés.

Environnement de travail : bien-être et sécurité

La qualité des véhicules ne peut pas être dissociée de la qualité de vie des employés de Ferrari. Une organisation conforme aux principes Formula Uomo doit proposer des locaux bien éclairés et climatisés, limiter son impact sur l’environnement, assurer la sécurité des employés, limiter l’exposition au bruit, mettre à disposition des espaces verts/de détente et adopter les technologies les plus avancées. Ce projet a été établi pour permettre à tous les employés d’exprimer pleinement leur talent, leur créativité et leur passion.

Ces dernières années, Ferrari a poursuivi ses investissements afin de proposer davantage d’espaces verts. Ces espaces sont accessibles à l’intérieur, mais également à l’extérieur des différentes installations et couvrent aujourd’hui une surface de 165 000 m². Aloès arborescens, arbre aux papillons bleu et œillet des chartreux ne sont que quelques exemples des centaines de plantes que vous pouvez admirer sur le campus de Maranello. Que vous soyez assis sur un banc entouré de verdure pendant votre pause ou que vous regardiez par la fenêtre pendant votre travail, vos yeux seront inévitablement attirés par un arbuste en fleurs, des fougères ou un arbre à feuillage persistent. La zone d’assemblage des moteurs fait la part belle aux coquelicots orange, tandis que le département mécanique profite de nénuphars tropicaux, des joyaux d’une beauté unique qui fleurissent au cœur des bâtiments. Et ce n’est pas tout… Avec 25 000 parterres de fleurs, jardins et autres sortes d’arbres, le campus Ferrari offre un espace innovant qui donne la priorité au bien-être des employés et à la qualité de l’environnement de travail.

La sécurité au travail a également fait l’objet de nombreux investissements, au niveau des structures et en matière de formation spécifique. Les résultats ont été positifs dans tous les secteurs de l’entreprise. Le programme de signalement des quasi-défaillances (événements qui auraient pu entraîner des accidents) s’est révélé particulièrement efficace grâce à la participation active des employés. Toujours dans un souci de sécurité, des défibrillateurs ont été installés dans tous les bâtiments.

Uniqueness - Sustainability