Présentation

Ferrari 275 GTS - 1964

1964

275 GTS

La versión spider del 275 GTB, diseñada por Pininfarina, compartía con el coupé la misma suspensión trasera independiente y la caja de cambios montada detrás. Una vez más, el motor V12 tenía lubricación por cárter seco, pero desarrollaba alrededor de 20 caballos menos, porque para el tipo de cliente al que iba dirigido eran más importantes el par y la elasticidad que la potencia máxima. Mientras que el 275 GTB disponía de llantas de aleación, el GTS tenía unas de radios para ofrecer un aspecto más elegante.

En Détail

La 275 GTS Spider a été présentée lors du Salon de l’automobile de Paris de 1964 en même temps que la 275 GTB, signant le retour d’un modèle ouvert dans le catalogue Ferrari après près de deux ans, depuis l’arrêt de la production de la 250 GT California début 1963.

En savoir plus
Ferrari 275 GTS - 1964
Ferrari 275 GTS - 1964

La Conception

La conception mécanique était très similaire à celle de la Berlinetta, mais la carrosserie de Pininfarina était radicalement différente. Et si la carrosserie de la Berlinetta conçue par Pininfarina a été construite dans l’atelier Scaglietti de Modène, celle de la Spider a été construite dans l’atelier de Pininfarina à Turin, avant d’être livrée entièrement découpée à Ferrari pour l’installation des composants mécaniques.

La 275 GTS affichait des lignes plus douces et plus classiques que sa cousine Berlinetta et une partie avant inspirée de celle de la 250 GT California, avec une grille alvéolée encastrée fine pratiquement rectangulaire, un pare-chocs complet à butoirs nus et des phares non carénés légèrement encastrés. La ligne des ailes plongeait pratiquement en ligne droite dans l’habitacle avant de remonter légèrement vers les ailes arrière et de finir dans le panneau arrière arrondi avec des éclairages enveloppants horizontaux et des demi pare-chocs dotés de butoirs recouverts de caoutchouc. Lorsque la 330 GT 2+2 a été revisitée en 1965, elle s’est vue doter d’une partie avant quasiment identique et les sorties d’air à 11 persiennes des ailes avant de la 275 GTS et de la 330 GT 2+2 ont été remplacées par 3 persiennes, avec un cadre en aluminium poli fin sur les bords avant, supérieur et inférieur.

La Carrosserie

Les carrosseries étaient montées sur un châssis de 2 400 mm d’empattement comme sur la 275 GTB (référence 563) et numérotées selon la séquence de chiffres impairs des routières. Et tout comme la 275 GTB, ce modèle était proposé avec une configuration pour la conduite à gauche ou à droite. Les roues étaient équipées de jantes à rayon Borrani pendant toute la période de production.

Un hardtop a été mis à disposition en option au cours de la production, mais il a rarement été installé, si bien que cette configuration est très rare aujourd’hui. Les tout premiers véhicules de la série étaient équipés d’un siège passager double, qui consistait essentiellement en un siège très large pouvant accueillir deux personnes, mais cette idée a rapidement été abandonnée au profit d’une configuration à deux sièges standard.

Ferrari 275 GTS - 1964
Ferrari 275 GTS - 1964

Le Moteur

Le moteur était identique à celui qui équipait la 275 GTB, c’est-à-dire un V12 avec un arbre à cames en tête par rangée (référence 213), une cylindrée de 3 286 cc et un rapport alésage/course de 77 x 58,8 mm. Il était équipé d’une rangée de trois carburateurs double corps Weber 40 DCZ/6 ou 40 DFI/1 avec un distributeur à deux bobines monté à l’arrière pour développer 260 bhp, soit 20 bhp de moins que la puissance déclarée de la Berlinetta, ce qui confirme les performances plus limitées de ce modèle. Il a également hérité de la transmission et de la suspension de la Berlinetta, avec une boîte de vitesses 5 rapports et une suspension indépendante sur les quatre roues, bien qu’il n’ait jamais reçu la transmission à couple rigide finale. Ce modèle a été produit de fin 1964 à début 1966, avec les numéros de châssis 06315 à 08653.

Une sélection rigoureuse des meilleurs clichés de la GTS 275 en haute définition. La galerie de photo, avec des détails et des parties les plus importantes, montre les traits distinctifs de ce modèle Ferrari à partir de 1964.

Caractéristiques

Moteur V12

Type Avant, longitudinale , 60° V12
Alésage et course 77 x 58.8 mm
Cylindrée unitaire 273.81 cm3
Cylindrée totale 3285.72 cm3
Taux de compression 9.2 : 1
Puissance maximale 191 kW (260 hp) à 7000 tr/min
Puissance spécifique 79 CV/l
Couple maximal -
Distribution Par un arbre à cames, 2 soupapes par cylindre
Alimentation en carburant 3 carburateurs Weber 40 DCZ/6 o 40 DFI/1
Allumage Électronique, une bougie par cylindre, deux bobines
Lubrification Par carter humide
Embrayage monodisque
Cadre Tubulaire en acier
Suspensions avant Triangles de suspension indépendants et de longueur inégale, ressorts hélicoïdaux sur amortisseurs télescopiques, barre anti-roulis
Suspensions arrière Triangles de suspension indépendants et de longueur inégale, ressorts hélicoïdaux sur amortisseurs télescopiques, barre anti-roulis
Freins à disques
Boîte de vitesses 5 rapports + marche arrière
Direction Boîtier de direction à crémaillère
Capacité du réservoir 84 Litres
Pneus avant 195 o 205 x 14
Pneus arrière 195 o 205 x 14
Type Spider 2 places
Longueur 4350 mm
Largeur 1675 mm
Hauteur 1250 mm
Empattement 2400 mm
Voie avant 1377 mm
Voie arrière 1393 mm
Poids 1120 kg
Vitesse maximale 242 km/h
Accélération 0-100 km/h -
0-400 m -
0-1000 m -