Ferrari 360 Spider - 2000

Présentation

2000

360 Spider

La 360 Spider est le 20e cabriolet Ferrari de la catégorie des routières, et constitue à deux titres bien distincts un élément phare dans l’histoire de Ferrari. C’est sans nul doute possible la meilleure spider produite à Maranello en termes d’ingénierie, de design et de performances.

En détail

Le 20e cabriolet Ferrari de la catégorie des routières

Et grâce à l’expérience unique cumulée par Ferrari en qualité de constructeur de Formule 1, c’est à l’heure d’aujourd’hui le cabriolet le plus avancé technologiquement parlant.

En savoir plus
Ferrari 360 Spider - 2000
Ferrari 360 Spider - 2000

Malgré le moteur V8 central, les ingénieurs Ferrari sont parvenus à concevoir une capote qui se rabat automatiquement dans le compartiment moteur, préservant ainsi la pureté des lignes de la 360 Spider. La qualité intrinsèque du design est soulignée par les deux carénages situés derrière les sièges, qui rappellent les mythiques sportives d’antan. Ceux-ci sont associés à deux arceaux qui apportent la touche finale ainsi qu’une sécurité maximale pour les deux personnes pouvant prendre place à l’intérieur du véhicule.

Le travail réalisé sur le châssis visait à assurer une rigidité statique et dynamique maximale. Les bas de caisse ont également été renforcés, de même que la partie avant du plancher, et la structure du pare-brise a été complètement repensée. La cloison arrière a également été renforcée afin d’atténuer le bruit du moteur. Les prouesses structurelles de la 360 Spider ainsi que sa réponse dynamique définissaient un tout nouveau standard en termes de carrosserie/châssis. Les heureux passagers de la 360 Spider étaient abrités dans une cage de protection extrêmement robuste, à laquelle s’ajoutaient deux arceaux tubulaires en acier, indissociables de la configuration toit ouvert. Associés à la structure renforcée du pare-brise, tous ces éléments assuraient un très haut degré de protection en cas de tonneau. La 360 Spider disposait des mêmes suspensions que le coupé (doubles triangles de suspension à l’avant et à l’arrière) avec la même géométrie antiplongée et anticabrage. Les phénomènes de roulis et de pitch étaient réduits au strict minimum et la 360 Spider se révélait ainsi d’une précision extraordinaire pour négocier les virages.

La propulsion de la 360 Spider reprenait à l’identique celle de la berlinette : un V8 arrière central de 3 586 cc qui développait 400 CV à 8 500 tr/min, avec une boîte de vitesses longitudinale associée au différentiel. Résultat : que ce soit sur circuit ou sur route, la 360 Spider présentait des vitesses quasi-identiques à celles de la Modena. Que la capote soit déployée ou rabattue, elle parvenait à dépasser les 290 km/h. Presque 60 kg plus lourde que son équivalente en berlinette, elle présentait un habitacle et un coffre de mêmes volumes.

Ferrari 360 Spider - 2000
Ferrari 360 Spider - 2000

L’un des objectifs premiers des ingénieurs travaillant sur la 360 Spider était de conserver toute l’efficience de l’aérodynamisme obtenu sur la berlinette. Il a fallu pour ce faire mettre en place un double système de radiateurs et un fond de caisse assurant l’aspiration de l’air sous le véhicule pour l’acheminer vers des extracteurs disposés sous le capot arrière. Les longues heures passées en soufflerie ont également permis de s’assurer qu’en dépit de déflecteurs ou d’ailerons, elle présentait une portance négative de plus de 170 kg à vitesse maximale, soit seulement 10 de moins que la berlinette. Cette portance négative a été obtenue en ajoutant un nolder emprunté à l’univers de la Formule 1, sur le bord d’attaque du capot arrière. Le coefficient de traînée (Cd) de 0,33 de la berlinette est passé à 0,36 pour la 360 Spider, parfaitement dans la norme pour un cabriolet.

Une sélection rigoureuse des meilleurs clichés de la 360 Spider en haute définition. La galerie de photo, avec des détails et des parties les plus importantes, montre  montre les traits distinctifs de ce modèle Ferrari à partir de 2000.

Une sélection rigoureuse des meilleurs clichés de la 360 Spider en haute définition. La galerie de photo, avec des détails et des parties les plus importantes, montre  montre les traits distinctifs de ce modèle Ferrari à partir de 2000.

Caractéristiques

Moteur V8

Type Arrière longitudinal, V8 à 90°
Alésage et course 85 x 79 mm
Cylindrée unitaire 448,29 cc
Cylindrée totale 3.586,20 cc
Taux de compression 0:00
Puissance maximale 294 kW (400 CV) à 8.500 tr/min
Puissance spécifique 112 CV/l
Couple maximal 373 Nm (38 mkg) à 4.750 tr/min
Distribution Par double arbre à cames, 5 soupapes par cylindre
Alimentation en carburant Par injection électronique Bosch Motronic ME7.3
Allumage Électronique à distribution statique, une bougie par cylindre, Bosch Motronic ME7.3
Lubrification Par carter à sec
Embrayage Monodisque
Cadre Cadre treillis en aluminium
Suspensions avant Indépendantes, triangles de suspension de tailles différentes, ressorts hélicoïdaux sur amortisseurs téléscopiques, barre stabilisatrice
Suspensions arrière Indépendantes, triangles de suspension de tailles différentes, ressorts hélicoïdaux sur amortisseurs téléscopiques, barre stabilisatrice
Freins À disques
Boîte de vitesses Manuelle ou électro-hydraulique F1, 6 rapports + marche arrière
Direction Boîtier de direction à crémaillère
Capacité du réservoir Capacité de 95 litres
Pneus avant 215/45 ZR 18
Pneus arrière 275/40 ZR 18
Type Spider, 2 places
Longueur 4.477 mm
Largeur 1.922 mm
Hauteur 1.214 mm
Empattement 2.600 mm
Voie avant 1.669 mm
Voie arrière 1.617 mm
Poids 1.350 kg (à sec)
Vitesse maximale Plus de 290 km/h
Accélération 0-100 km/h 4,6 s
0-400 m 12,7 s
0-1000 m 23,1 s
Test en cycle urbain ECE (Version "Euro 3") 30,2/100 km
Test en cycle extra-urbain EUDC (Version "Euro 3") 12,9 l/100 km
Consommation en ECE+EUDC (Version "Euro 3") 19,3 l/100 km
Émissions de CO2 combinées (Version "Euro 3") 440 g/km