Présentation

Ferrari 375 America - 1953

1953

375 America

Héritière directe de la 342 America, la 375 America ciblait le même segment de marché. Le V12 de Colombo a cédé la place au moteur à culasses double admission signé Aurelio Lampredi.

En détail

Ce modèle bénéficiait d’une mécanique exceptionnelle et des lignes élégantes de Pinin Farina qui ont assuré son succès, malgré un prix extrêmement élevé. Rien qu’au niveau des performances, il était imbattable, même s’il faut avouer que la concurrence n’était pas des plus rudes à ce niveau. Douze exemplaires ont été produits, dont un sortait du lot : le cabriolet deux places créé par Pinin Farina pour le Roi Léopold de Belgique.

En savoir plus
Ferrari 375 America - 1953
Ferrari 375 America - 1953

Le Modèle

La 375 America a fait ses premiers pas au Salon de l’automobile de Paris de 1953. Le modèle présenté était un coupé trois fenêtres avec une peinture deux tons créé par Pinin Farina, dont la forme était une évolution de celle proposée sur la 212 Inter en 1952-53. Il utilisait pratiquement le même empattement de 2 800 mm que la 250 Europa produite à la même époque et suivait la séquence de numérotation impaire des routières, avec le suffixe AL (America Lungo).

Le châssis de la 375 America portait le numéro de référence 104 et celui de la 250 Europa le numéro de référence 103. Il s’agissait des châssis à l’empattement le plus long produits par Ferrari jusqu’à cette époque. À l’exception du moteur, les composants mécaniques étaient identiques à ceux de la 250 Europa. Tout comme sur la 250 Europa, ils étaient pour l’essentiel montés sur un coupé Pinin Farina trois ou cinq fenêtres. Cette série a comporté trois coupés Vignale et un seul cabriolet Vignale. Le dernier exemplaire était un coupé très spécial et inhabituel créé par Pinin Farina, avec un pare-brise avant enveloppant, une grille de calandre verticale et des contreforts courant de la ligne de toit au panneau arrière, qui avait été fabriqué spécifiquement pour Gianni Agnelli, président de Fiat, et présenté au Salon de l’automobile de Turin en 1954.

Moteur

Le moteur était basé sur le V12 « long block » de Lampredi, avec une cylindrée de 4 522 cc, un rapport alésage/course de 84 mm x 68 mm, une rangée de trois carburateurs double corps 40 DCZ ou DCF et un distributeur à deux bobines pour développer 300 bhp.

Il était couplé à une boîte de vitesses 4 rapports à dispositif de synchronisation, la transmission à l’essieu arrière rigide étant assurée par un arbre de transmission à joint universel pour proposer différents rapports selon que le conducteur souhaitait accélérer franchement ou atteindre en souplesse une vitesse de croisière élevée.

Ferrari 375 America - 1953
Ferrari 375 America - 1953

L’empattement plus long de ce modèle était dû à l’utilisation du moteur « long block » et à la volonté de proposer un habitacle spacieux. Pinin Farina a également souhaité uniformiser les modèles Ferrari afin qu’ils soient facilement reconnaissables et rationaliser les méthodes de production, d’où l’utilisation d’une carrosserie et d’un châssis similaires sur la 250 Europa et la 375 America.
Cette uniformité n’était pas encore complète, car même les coupés « standard » de Pinin Farina présentaient quelques différences. Outre le traitement des panneaux vitrés, il existait des variations concernant les éléments chromés de la carrosserie, tels que les cadres de grille de calandre nus ou équipés d’anneaux chromés de différentes largeurs, et des détails spécifiques modifiés à la demande des clients.

Au total, dix 375 America ont été fabriquées avec des numéros de châssis compris entre 0293 AL et 0355 AL, puis deux 250 Europa ont par la suite été équipées du moteur plus puissant de la 375 America. Visuellement, rien ne différencie les deux modèles et seule la plaque de châssis ou la taille des carburateurs (Weber 36 DCZ sur la 250 Europa et 40 DCZ sur la 375 America) permet de les identifier.

Une sélection rigoureuse des meilleurs clichés de la 375 America en haute définition. La galerie de photo, avec des détails et des parties les plus importantes, montre les traits distinctifs de ce modèle Ferrari à partir de 1953.

Caractéristiques

Moteur V12