Ferrari 456M GT - 1998

Présentation

456M GT

1998

La 456M, en version GT à boîte automatique GTA, est l’évolution de l’interprétation extrêmement réussie des modèles 2+2 Ferrari traditionnels. Introduite pour la première fois en 1992, la 456 GT était la première voiture de la marque spécialement conçue pour le 21e siècle. Ce modèle a été très apprécié des clients de Maranello pour son confort et son espace intérieur de première classe, combinés à la meilleure performance de sa catégorie et une grande polyvalence.

En détail

Réel coupé quatre places, la 456 GT était également la première Ferrari moderne à revenir au moteur avant, à l’agencement roues arrière motrices, avec boîte de vitesses et différentiel arrière combinés pour une distribution idéale du poids, ainsi que beaucoup d’espace pour les passagers et les bagages.

En savoir plus
Ferrari 456M GT - 1998
Ferrari 456M GT - 1998

Le Corps

La version GT de la 456M, complète avec boîte de vitesses manuelle 6 rapports + marche arrière, était une évolution d’un modèle particulièrement populaire auprès de ses acheteurs, qui voulaient profiter d’une Ferrari authentique, pouvant accueillir quatre personnes et à l’espace de coffre polyvalent.

Poursuivant la tradition de la marque dans le secteur 2+2, la 456M GT dessinée par Pininfarina combine la performance exceptionnelle d’un moteur V12 5 474 cc au confort et à la réactivité d’une voiture GT. Un moteur avant et une boîte de vitesse arrière étaient le choix le plus rationnel afin d’obtenir un plus grand espace dans l’habitacle, ainsi qu’une réactivité et une sécurité de référence.

Une attention particulière a été apportée à l’aérodynamique de la voiture, présentant un design avant clair et impliquant l’insertion d’un aileron rétractable dans le pare-chocs arrière. La durée de vie de l’essieu avant a été optimisée par la forme spécifique de l’aileron du pare-chocs avant et du capot, ainsi que les modifications apportées au diffuseur arrière.

Châssis

La 456 M GT était constitué d’un châssis en acier tubulaire sur lequel étaient soudés par point des panneaux en aluminium léger à l’aide d’une feuille de métal spécialement traitée appelée Feran. Cela signifiait que le châssis possédait à la fois la légèreté de l’aluminium et la rigidité de l’acier. Pour limiter encore davantage le poids du véhicule, le capot avant était en fibre carbone.
La cabine quatre places était équipée de garnitures en cuir Connolly. Les sièges étaient réglables électroniquement et dotés d’une mémoire de position. Les instruments étaient analogiques et comportaient plusieurs jauges. La 456 M GT arborait également un système de climatisation entièrement automatique avec capteur de radiation solaire, ainsi qu’un système stéréo.

Ferrari 456M GT - 1998
Ferrari 456M GT - 1998

Le Moteur

The tubular steel spaceframe chassis was linked to four-wheel independent suspension with stabiliser arms and double wishbones with antidive geometry. The electronically-controlled gas dampers had two settings. The Servotronic power-assisted was rack and pinion while the brakes had four ventilated discs with ABS and an electronic rear brake corrector. The car also featured an evolved ASR traction control system linked to the antiskid system which greatly improved safety even in the trickiest of conditions.

Le V12 longitudinal à 65°de 5 474 cc monté à l’avant développait 442 CV. Il était équipé de quatre soupapes par cylindre et d’un double arbre à cames en tête. Le moteur était géré par un système Bosch M5.2. Il disposait également d’un embrayage monodisque et d’un carter sec.

La 456M GT était dotée d’une boîte mécanique à 6 rapports.

Une sélection rigoureuse des meilleurs clichés de la GT 456M en haute définition. La galerie de photo, avec des détails et des parties les plus importantes, montre les traits distinctifs de ce modèle Ferrari à partir de 1998.

Une sélection rigoureuse des meilleurs clichés de la GT 456M en haute définition. La galerie de photo, avec des détails et des parties les plus importantes, montre les traits distinctifs de ce modèle Ferrari à partir de 1998.

Caractéristiques

Moteur V12

Moteur avant longitudinal, V12 à 65°
Alésage et course 88 x 75 mm
Cylindrée unitaire 456,16 cm3
Cylindrée totale 5473,91 cm3
Taux de compression 10,6 : 1
Puissance maximale 325 kW (442 CV) à 6250 tr/min
Puissance spécifique 81 CV/l
Couple maximal 550 Nm (56 kgm) à 4500 tr/min
Distribution par double arbre à cames, 4 soupapes par cylindre
Alimentation en carburant par injection électronique Bosch Motronic ME5.2
Allumage Électronique à distribution statique, une bougie par cylindre, Bosch Motronic ME5.2
Lubrification par carter à sec
Embrayage monodisque
Cadre tubulaire en acier
Suspensions avant indépendantes, triangles de suspension de tailles différentes, ressorts hélicoïdaux sur amortisseurs téléscopiques pneumatiques, barre stabilisatrice
Suspensions arrière indépendantes, triangles de suspension de tailles différentes, ressorts hélicoïdaux sur amortisseurs téléscopiques pneumatiques, barre stabilisatrice
Freins à disques
Boîte de vitesses 6 vitesses + marche arrière
Direction boîtier de direction à crémaillère
Capacité du réservoir capacité de 10 litres
Pneus avant 255/45 ZR 17
Pneus arrière 285/40 ZR 17
Type coupé 2+2 places
Longueur 4763 mm
Largeur 1920 mm
Hauteur 1300 mm
Empattement 2600 mm
Voie avant 1585 mm
Voie arrière 1606 mm
Poids 1690 kg (à sec)
Vitesse maximale plus de 300 km/h
Accélération 0-100 km/h 5,2 s
0-400 m 13,3 s
0-1000 m 23,3 s
Test en cycle urbain ECE (Version « Euro 2 ») 34,4 l/100 km
Test en cycle extra-urbain EUDC (Version « Euro 2 ») 14,8 l/100 km
Consommation en ECE+EUDC (Version « Euro 2 ») 22,0 l/100 km
Émissions de CO2 combinées (Version « Euro 2 ») 495 g/km
Test en cycle urbain ECE (Version « Euro 3 ») 35,1 l/100 km
Test en cycle extra-urbain EUDC (Version « Euro 3 ») 13,8 l/100 km
Consommation en ECE+EUDC (Version « Euro 3 ») 21,6 l/100 km
Émissions de CO2 combinées (Version « Euro 3 ») 495 g/km